Présent à ces assises des Etat généraux de l’Enseignement Supérieur et Universitaire ouvert ce vendredi 10 septembre à Lubumbashi,  le Professeur Nzereka Mughendi, secrétaire général académique de l’Université Catholique du Graben UCG Butembo, salue le courage, la vision et la détermination  du ministre de l’ESU et des participants. Il espère que ce cadre permettra de trouver solutions aux grands défis de l’enseignement universitaire du pays.

« Mon premier espoir est de voir ces assises reformer entièrement le système éducatif congolais en prenant en compte  les aspects les plus ignorés, les plus oubliés comme l’enseignement spécial, l’éducation inclusive c’est-à-dire permettre aux personnes vivants avec un handicap physique ou mental d’accéder aussi au savoir universitaire. De deux, la subvention des universités privées par l’Etat comme ça se fait dans d’autres pays. Il est possible que l’Etat subventionne les universités privées surtout que le ministre a reconnu que certaines universités privées sont mieux gérées que les publiques », explique-t-il.

Les grandes lignes

A l'ouverture de ces états généraux, les premiers depuis 25 ans, le ministre remercie le gouvernement d'avoir autorisé la tenue de ces assises avec la mission de réformer le secteur de l'ESU.

Pour Muhindo Nzangi, le chef de l’Etat a érigé l'éducation comme pilier de l'âme du développement de la société congolaise; ce qui lui vaut des félicitations.  A l'instar des précédentes assises qui ont apporté plusieurs innovations dans ce secteur, le ministre Muhindo Nzangi espère que les présentes assises puissent consacrer l'avènement de grands changements. Pour lui, " sans réformes audacieuses, il est impossible d'améliorer notre système Éducatif". S'agissant du système LMD, licence, maîtrise et doctorat, le ministre rappelle que les textes internationaux et l'employabilité de nos diplômés rendent obligatoire l'arrimage de la RDC : "Mais tout doit se faire dans la contextualisation en évitant le copier-coller. Comme dispose l'article 18 de la loi cadre du 11 février 2014 sur l'ESU, il est institué le système LMD qui a pour objectif; d'harmoniser les cursus d'enseignement supérieur et faciliter la mobilité des étudiants à l'échelle mondiale. Et dans le cadre des stratégies sectorielles de l'éducation et de la formation de 2015 et 2016, il est attribué au ministère de l'ESU d'opérer dix réformes dont celle du basculement dans le système LMD qui passe à ce jour comme une priorité".

 Insistant sur la nécessité de réfléchir sur le LMD, le ministre s'oppose contre la coexistence de deux systèmes. "Je ne voudrais plus continuer à signer les diplômes de deux systèmes différents." Les universités, il en existe plusieurs mais peu sont viables. "Au regard des résultats du contrôle de viabilité, certaines universités peuvent être qualifiées des cantines à diplômes pour déverser dans la société des diplômés qui ne savent pas se défendre" déplore le ministre. "Cette situation me pousse à réfléchir sur la sanction, ne devrions-nous pas fermer toutes ces universités ?", s’intérroge-t-il. 

Face à l'absence en province de certains professeurs ne sachant pas satisfaire leurs charges horaires puisque retenus à Kinshasa ou ailleurs le ministre s'interroge "s'il ne faudrait pas penser à conférer au ministère de l'ESU le pouvoir d'affecter les professeurs dans les universités en manque et pénurie des professeurs. Dans ce cas, une prime supplémentaire de brousse serait envisagée pour les enseignants qui accepteraient de rester en province ? »

Promotion et nomination

Par ailleurs au sujet des productions scientifiques, qui permettent au professeur de réaliser son parcours académique et accéder au grade supérieur, le ministre s'interroge : "S'il ne faudrait pas renforcer les conditionnalités. On exigerait qu'un candidat au grade de professeur produise deux livres dans son domaine de spécialisation, cinq articles scientifiques en plus des notes des cours. Le candidat au grade des professeurs ordinaire produirait trois livres et quatre articles. Et pourquoi ne pas exiger que l'accès au grade de professeur ordinaire soit conditionné par la direction d'au moins cinq thèses.

 



Laissez un commentaire



Communiqués

Soutenance des mémoires de DEA

2021-06-09 | Admin

× Besoin d'aide ?