Le professeur de chirurgie Dr Uwonda Akinja Severin apprécie le niveau des étudiants finalistes en médecine de l’Université Catholique du Graben UCG. Au bout de quatre jours de jury, Dr Uwonda Akinja souligne que dans le contexte actuel d’une année perturbée par les épidémies  et des mouvements de grève dus à la situation  sécuritaire, les récipiendaires se sont bien défendus.

Dr Uwonda Akinja, professeur visiteur à l’UCG venant de l’ex province du Kasaï, explique les trois épreuves auxquelles sont soumis les étudiants finalistes en médecine pour évaluer la qualité du futur médecin.

 « Les finalistes en médecine passent trois épreuves et le  stage clinique. Ils le font pendant 18 mois et compte beaucoup dans l’évaluation car on ne peut recevoir un finaliste pour les deux autres s’il n’a pas satisfait au stage. Ensuite vient le jury  qu’ils passent en 5 disciplines en exposant des cas cliniques et répondent aux questions. Enfin, le mémoire, qu’ils ont élaboré durant le stage est évalué », explique le professeur.

Il ajoute qu’au regard du contexte des arrêts dus aux épidémies et les questions sécuritaires, leur niveau général est bon. « Malgré ces perturbations, généralement ils ont un niveau appréciable

Rappelons que 52 médecins de quatrième doctorat promotion 2020-2021, en faculté de médecine humaine à l’Université Catholique du Graben ont réalisé 4 jours de Jury en 4 orientations : médecine interne, pédiatrie, chirurgie et gynécologie obstétrique. Ils sont évalués par des éminents professeurs et spécialistes. Certains ne pouvant pas se déplacer pour raison d’agenda surchargé et des restrictions dues au covid-19, ont interagit  par visioconférence. Ce jury oral tenu du Lundi 02 Aout au Jeudi 05 Aout est suivi de la défense des mémoires le vendredi et le samedi de la même semaine.

HERVE MUKULU

 



Laissez un commentaire



Communiqués

Soutenance des mémoires de DEA

2021-06-09 | Admin

× Besoin d'aide ?